Les 15 erreurs du photographe débutant (du vécu)

Les 15 erreurs du photographe débutant (du vécu)

Grâce à mes techniques de SEO (optimisation pour moteur de recherche), j’ai pu, pour la première fois, conclure un petit contrat de book avec un top model. Cela s’est fait via whatsapp et je ne suis pas mécontent. En effet, pouvoir être référencé naturellement par Google est un must pour tout professionnel.  La photo de book n’étant pas mon domaine de prédilection et je me considère comme faux débutant. En fait, carrément débutant! D’autre part, je n’ai pas encore passé totalement le cap du professionnalisme, mais mon projet avance et mon site internet est là pour le prouver : Fotografo Balneario Camboriu 

Fort de cette expérience je vous livre donc le top 15  des erreurs que je pense avoir commis pour cette prestation. Ne croyez tout de même pas que la cliente n’a pas aimé les photos que j’ai faites d’elle, au contraire, mais en  fait j’aurais pu mieux faire par rapport à mes propres exigences.

1) Ne pas Prendre mon temps

Par soucis d’efficacité, j’ai oublié de prendre du temps pour réfléchir, j’ai oublié qu’il fallait penser deux fois avant d’agir, j’ai oublié ce que je conseille toujours à mes collègues, “Réflexion avant l’action”. Par manque d’expérience, on ne peux pas faire appel à des connexions neuronales qui n’existent pas dans le cerveau. C’est ce qui fait la différence entre un professionnel et un amateur, pour cela il faut compenser et réfléchir un peu plus avant d’agir. Ce  conseil est universel dans toutes les professions et quand il s’agit de temps réel, il faut agir vite.



L’antidote

  • Prendre de l’expérience en faisant un maximum de photos pour le même thème. J’ai donc décidé de faire 10 shooting de modèle gratuitement pour m’entraîner. Il faut en fait que mon cerveau créée les bonnes connexions pour que certains automatismes se forment.
  • Etudier la mise en scène des photos et leur composition.  C’est ce qui fait le bon photographe : la composition.

2) Prendre trop de photos

Cela va de pair avec le fait de ne pas prendre le temps de réfléchir. Pour compenser un peu l’inexpérience, mon cerveau m’a commandé de faire du presse-bouton. Bref, quantité versus qualité, encore un cliché d’une banalité alarmante valable pour tous les corps de métier.

L’antidote

  • Respirer entre deux photos. Attention il n’est pas interdit de prendre 3 photos en rafale et d’en choisir une parmi les trois, certain photographe font du bracketing (3 photos, une surexposé, l’autre normal et la troisième sous exposée.
  • Penser qu’à chaque photo, on change de pose!
  • Apporter un petit calepin de note ou carrément un livre avec des photos à titre de pense-bête.

3) Pas assez de lieux différents pour le shooting

Je suis parti la fleur au fusil avec comme objectif trois lieux de shooting: Piscine, Jardin, Plage. Ce qui est déjà bien, mais à chaque lieu j’aurais pu varier un peu les mises en scène et les pauses. J’en avais les moyens, mais pendant le feu de l’action j’ai carrément zappé.

L’antidote

  • Planifier, l’itinéraire du shooting.
  • Observer un peu plus chaque lieu pour prendre des photos sur différents angles.
  • A la rigueur, préparer une fiche technique, un pense bête pour ne par répéter la même erreur.

4) Le manque d’accessoires

Evidemment,  je n’avais ni chapeau, ni lunette de soleil, ni quoique ce soit pour mettre en valeur le modèle. Heureusement que le modèle avait prévu tout de même quelques accessoires pour faire varier la monotonie des photos. Il faut dire qu’elle avait un peu d’expérience et savait ce qu’elle voulait faire (peut-être mieux que moi).

L’antidote

Evidemment, je vais dès aujourd’hui monter une valise avec plein d’accessoires et heureusement que j’ai deux filles à la maison qui vont m’aider à monter cette valise. Avec au moins quelques chapeaux, sac à main, foulard, faux bijoux…. Comme je suis en train de monter un studio photo, je vais pouvoir faire du stock !

5) Carrément oublié de diriger le modèle.

Les photographes professionnels vont sauter au plafond, mais je me suis retrouvé complètement sec au moment de prendre les photos. Heureusement que la cliente avec de l’expérience et qu’elle a tout de suite prise en main la situation. Plutôt sympa non! Cela dit, je n’avais pas dit à la cliente que j’étais un super pro,

L’antidote

  • Préparer un petit fascicule avec les pauses classiques et moins classiques. Cela ne coûte te rien d’imprimer des photos, une petite centaine pour ensuite s’en servir pendant le shooting. Certains diront qu’il ne faut pas forcément montrer ses faiblesses au client, mais je pourrais lui dire, que je consulte mes notes pour ne pas oublier un détail.
  • Prendre sont temps entre deux photos comme je l’ai dit au tout début de cet article.

[/custom_list]

6) Oublié de faire une interview sérieux avant le shooting

La négociation s’est faite très rapidement sur whatsapp, on a parlé du prix, du lieu, du nombre de photo, des moyens de livraison de photos et hop.

L’antidote

  • Préparer une série de questions classiques : Quel but?  Ce que le client veut faire, ne veut pas faire…. A ce titre je vais préparer cette fiche d’interview que je publierai un jour peut-être.

7) Oublié de poser des questions pendant le shooting.

N’exagérons pas, j’ai posé quelques questions à la cliente, mais j’ai tout de même eu l’impression que je n’en n’avais pas fait assez. Il faut dire que le temps alloué était court, alors ça ne m’a pas forcément aidé! (la bonne excuse).

L’antidote

  • Encore une fois, une check-list avec des questions à poser n’est pas un luxe. Je sais qu’avec le métier, ses questions vont venir naturellement, mais pour commencer, il est préférable de coucher sur le papier une petite liste de question à poser.

8) Oublier de penser à l’arrière plan

En fait, je n’ai pas complètement oublié, mais j’ai fait quelques petites erreurs de débutant, en témoigne la photo qui suit. La seule solution pour palier ce problème, c’est l’expérience qui vient en s’entraînant. Ensuite, ça devient un réflexe. En fait le fond de la photo doit être une obsession pour le photographe, c’est un peu la base première de la composition de photographies non?

9) J’ai oublié quelques détails qui tuent sur quelques photos.

Si Lightroom (logiciel de retouche photo)  permet de soigner 98% des photos, il existe des photos qu’il faut obligatoirement éditer via photoshop, surtout pour les détails qui tuent comme cette tâche de rouille sur cette photo. Cette tâche m’a fait passer du temps sur photoshop et franchement j’aurais du voir ce détail lors de la prise de photo. Les autres tâches sur la photo impotent peu, car light-room fait un excellent boulot.

10) Oublié de fournir quelques photos en temps réel à la cliente

Aujourd’hui, ce que le client veut, c’est un résultat immédiat, il faut donc être en mesure d’envoyer des photos le plus rapidement possible, voir dans les secondes qui suivent. Et oui, n’importe quel smartphone fait ça, les photographes avec leur gros appareils photos devraient faire la même chose. Heureusement, mon Canon D70 possède la fonction wifi qui permet de transférer les photos vers mon smartphone, sauf que j’avais pas le bon smartphone pendant le shooting.

L’antidote

  • Acheter un appareil photo qui offre la fonctionnalité de transfert de photo soit par wifi soit par rfc ou autre techno disponible.
  • Au pire, si votre appareil ne possède pas cette fonctinalité : apporter l’ordinateur pour faire un transfert rapide de la carte mémoire.

11) Oublié de prendre à boire et à manger

Un shooting, ça creuse et ça donne souvent soif surtout dans ma région, il faut donc emporter un peu à manger pendant le shooting, gateau sec, eau….

12) Oublié de faire une pause au milieu du shooting

Il fallait aller vite, mais tout de même, une petite limonade au bar du coin n’aurait pas fait de mal  !

13) Oublié le mode P comme programme.

Il y a un mode sur les appareils photos qui s’appelle P comme programme. Il s’agit d’un mode quasi automatique qui permet de ne pas trop réfléchir à la programmation d’un appareil photo. Fort de mon expérience et des conseils de certains photographes pro, j’ai tout shooté en mode manuel. Résultat de photo parfois floue à cause de la vitesse d’obturation.

14) J’ai passé trop de temps à éditer mes photos

Ne perdons pas de vue que l’édition, si simple qu’elle soit prend du temps! Sans compter la mise en ligne des photos (via box.com, flickr ou autre moyen)  prend du temps. Ce qui veut dire qu’on doit bien réfléchir au nombre de photo et surtout faire la bonne photo du premier coup pendant le shooting.

15) Je suis allé bien au delà de mon contrat

Est-ce vraiment une erreur, la cliente était du genre ultra sympa et agréable, au lieu de lui fournir 150 photos, je lui ai fourni le double. Est-ce une erreur, où est-ce un geste commercial? Quelque part éditer les photos d’une belle personne, ça ne pique pas les yeux.

________________________________

J’aurai pu oublié mais je n’ai pas oublié

  1. De préparer tout mon attirail avant le shooting, j’ai pris simplement un objectif 18 -135 ce qui fait tout avec mon appareil un objectif 28-210 ce qui a couvert 90% de mes photos.  J’ai aussi pris un focale fixe 50 mm pour faire quelques portraits. j’ai aussi pris un réflecteur. Deux flashs et une petite softbox au cas où, plus un monopied. J’ai bien sûr chargé mes batteries, nettoyé mes objectifs, pris deux cartes mémoires…
  2. J’ai montré quelques photos pendant le shooting.
  3. J’avais une technicienne qui m’aidait pendant les photos, en effet pour certaines photos, le réflecteur à bien servi!
  4. J’avais ma technicienne comme témoin, il ne faudrait pas que je sois accusé d’une quelconque attitude déplacée pendant le shooting.
  5. J’ai signé un contrat, avec la mention “autorisation de publier les photos à des fins de marketing”. Avoir un contrat signé c’est toujours une garantie.
  6. J’ai fait quelques photo en noir et blanc pendant l’édition, ça ne prend pas beaucoup de temps et ça fait toujours très plaisir au client.
  7. J’ai programmé déjà pas mal de preset sur lightroom pour accélérer ma productivité.

J’aurais pu

  1. Prendre un deuxième appareil photo pour prendre d’autres photos, vu que j’avais une technicienne avec moi.
  2. J’aurais pu aussi filmer quelques courtes séquence de film, ça ne coûte pas grand chose à faire.
  3. J’aurais pu proposer de prendre aussi des photos avec le smartphone de la cliente, juste pour la faire patienter avant d’avoir mes photos.

Conclusion

Ne croyez pas que la cliente a été déçue! Au contraire elle a été ravie, la photo qui suit n’est peut-être pas la plus flatteuse, mais c’est ma préférée, car elle reflète la joie de la cliente.

Comme la satisfaction du client passe en premier, je n’ai pas failli à mon contrat. C’est plutôt le contrat que je passe avec moi-même qui est plus difficile à réaliser. En tout cas, on voit que l’expérience terrain est primordiale, on ne peut pas apprendre la musique ni devenir chirurgien en regardant des vidéos sur Youtube.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Comments are closed.

Thème Elegant Themes. Site hébergé chez Dreamhost

Pin It on Pinterest

Share This